• Les murmures du fleuve

    • Pierre Cousin
    • Genre : Roman jeunesse (collection 12-14 ans), mais aussi pour adultes,
    • Publié en Juin 2020,
    • 70 pages,
    • 8 €,
    • Editions : Éditions Ex Aequo,
    • ISBN : 978-2-37873-981-2
    Sur les bords de la Loire, tout près du fleuve que sa grand-mère a tant aimé, Louison découvre une longue lettre qu'elle lui a laissée. Elle va y découvrir un secret qui résonnera profondément en elle, comme une invitation à écouter l'appel de la liberté et à vivre pleinement sa vie.

    Dans le cadre magique de la Loire sauvage, un roman sur la complexité d'être mère, d'être fille, et sur la filiation en général. Mais surtout, un roman sur ces portes de l'adolescence où l'on éprouve les premiers sentiments amoureux, mêlés de soif de liberté et d'aventure.

    Critiques :

    C'est le sixième roman de Pierre Cousin que je lis et je suis toujours aussi fan. La situation de départ est triste, puisque Louison vient de perdre sa mamie adorée, et pourtant ce n'est pas le sentiment qui prédomine. Tandis que la fillette découvre la longue lettre laissée par son aïeule, nous sommes projetés dans le passé de cette dernière, à l'époque où elle avait le même âge. La part belle est faite aux balades en pleine nature et le texte, comme toujours, se révèle gorgé de poésie et de sensibilité (j'ai beaucoup aimé la scène avec les papillons!). Le récit réserve aussi quelques surprises (grand-mère Marie avait un handicap) et beaucoup de sentiments (le fameux secret qu'elle révèle à sa petite-fille). On sent une grande tendresse entre les deux héroïnes, d'autant plus que la mère de Louison n'a jamais réussi à nouer de complicité avec sa fille (qui répète sans arrêt: "Ce n'est pas comme (avec) ma mère"). Enfin on retrouve un autre thème cher à l'auteur: la transmission intergénérationnelle. C'est en effet l'objectif de cette longue confession de Marie: encourager sa petite-fille à se tenir "prête à vivre quelque chose de nouveau, d'inconnu. Sans avoir peur". Car le bonheur se cultive à chaque instant... et toute la vie. 
Lien : https://www.takalirsa.fr/les-murmures-du-fleuve/ 13 novembre 2020
    « Pierre Cousin fait entendre  Les murmures du fleuve »
    Ce livre ne paie pas de mine. Il porte modeste, de la couverture à son volume. 70 pages. Pas une de plus. D’une simplicité très travaillée, l’écriture s’y met à hauteur d’enfant. Une belle hauteur d’enfant. Pas rabougri rikiki. Au contraire. La nature y exerce une magie fascinante et sauvage. Le réel atteint les confins de l’onirisme. L’imagination déborde, comme La Loire parfois fougueuse qui ne murmure pas toujours, et qu’il nous donne à voir, entendre, sentir, toucher. Et les sentiments humains des personnages de ce roman jeunesse sont d’une profondeur et d’une noblesse qui dépassent évidemment de beaucoup ceux des adultes. Avec Les murmures du fleuve, l’écrivain Pierre Cousin vient de publier aux éditions Ex Aequo son sixième et dernier roman jeunesse. Après Le tireur de sable, Le dernier cerf, La forêt du Dessous, Le manuscrit de Georges et L’Arbre-fontaine, l’instituteur du Montrésorois emmène ses lecteurs aux côtés de son héroïne, Louison, âgée de 12 ans. A la mort de sa grand-mère vraiment chérie, Louison découvre une grande lettre qui lui est destinée, dans la maison de Chouzé. Un lieu qui charrie des flots de souvenirs grands-maternels : ses drames, ses sentiments amoureux. Tout au long du livre, Pierre Cousin nous distille la lecture de cette lettre autour de laquelle est structurée l’intrigue. En nous emmenant aux côtés de personnages attachants et libres, Pierre Cousin nous donne ici de profonds compagnons d’une nature que l’écrivain, qui est aussi peintre, nous décrit avec un authentique amour.
    Pierre Schmidt, dans La Renaissance lochoise du 16 décembre 2020


    "Les murmures du fleuve, de Pierre Cousin s'adresse aux 12/14 ans et fait partie de la toute nouvelle collection Passerelle des éditions Ex-Aequo.
    Ma lecture fut un pur bonheur : j'ai adoré l'écriture pleine de poésie, une écriture à fleur de mots, à fleur d'émotion…
    Voici en quelques mots l'histoire :
    Louison a douze ans, elle vient de perdre sa grand-mère. Celle-ci lui laissera une lettre qu'elle lui a écrit peu de temps avant de s'en aller.
    Cette lettre, nous la découvrons en même temps que la narratrice (Louison), dans la petite maison où sa grand-mère a toujours vécu. Elle dévoile un secret jamais révélé : l'histoire d'une adolescente intrépide, d'un accident, d'une rencontre et d'un lieu magnifique (le village de Chouzé sur les bords de la Loire). Nous sommes emportées par le récit comme on peut l'être par les courants de ce fleuve capricieux.
    Ce roman est une petite bulle de vie qui m'a rappelé ma propre jeunesse : époque où naissent les premiers sentiments amoureux, où se dessinent les rêves les plus fous et où les désirs d'aventure se font plus grands.
    Les murmures du fleuve, c'est aussi le temps qui passe, la vie qui continue et le lien indéfectible qui unit grand-mère et petite fille.
    J'ai adoré ce roman, il est d'une beauté à couper le souffle.
    À lire de toute urgence jusqu'à... « pas d'âge » !

    cousin2