Signature Touraine

Fusalba, Thierry PDF Imprimer Envoyer

L'auteur

Ancien officier supérieur, Thierry FUSALBA a occupé durant plus de dix années la fonction de conseiller communication auprès des officiers généraux, en France comme à l’étranger. Ces fonctions lui ont permis d’aborder un grand nombre de crises de l’intérieur, des tensions sociales (il a été représentant catégoriel), aux crises corporate en passant par les situations sensibles en France ou à l’étranger. Il a été au cœur de la gestion des crises, au Kosovo, dans le Golfe Persique (Emirats Arabes Unis, Qatar) ou en Afrique (RD Congo, Djibouti, Ethiopie. Il a également travaillé auprès des organisations internationales : l’UA en Ethiopie, l’ONU et l’OTAN dans les Balkans et l’UE dont il a été le porte-parole lors de l’opération européenne EUFOR 2006, en RD Congo. Officier de la Légion d‘Honneur, il est titulaire de la Croix de la Valeur militaire étoile de Bronze et de la Croix du combattant.

Fin 2009, il quitte l’armée et fonde l’Agence C4 qui regroupe des experts séniors indépendants intervenant au profit des organisations en situation de crise. Il est également conseiller relations extérieures auprès du général commandant le Corps de réaction rapide OTAN, à Lille. Il élabore et conduit annuellement plusieurs exercices de prévention et gestion de crise dans le domaine civil et militaire. En 2014, il rejoint le cabinet Heiderich SAS, leader européen de la gestion des enjeux sensibles en tant que consultant international et associé.

Titulaire d’un Master de Communication Internationale, d’un DESS de Défense et Sécurité, Thierry FUSALBA est breveté de l’Enseignement Militaire Supérieur (Ecole de Guerre). Formateur, il a créé un module de stratégie de gestion de crise qu’il enseigne à des Relations International et Stratégique (IRIS) à Paris. Il est également chargé de cours à la Faculté de Tours et de Lille (Marketing Communication Culture) et intervient dans plusieurs autres facultés (Troyes, Rouen, ISCOM Paris).

Enfin, cet ancien officier de Légion étrangère est l’auteur de différents ouvrages dont « Planification et gestion de crise » (L’Harmattan, 2009), et «l’Art de la crise » (L’Harmattan, 2013) dans lesquels il développe une méthodologie pour prévenir les crises en déclinant au monde de l’entreprise les procédures utilisées dans les grands états-majors militaires français et internationaux.

Marié, sans enfant, Thierry Fusalba est passionné de littérature ; il vient de publier deux ouvrages (« Les vies multiples » et « Les hommes du bord de terre »). Dramaturge, il a écrit plusieurs pièces et a dirigé une troupe de théâtre à Tours. Membre de l’Association des écrivains de Touraine,, il conçoit et organise des événements culturels en Touraine depuis dix ans.

Le testament littéraire d'une vie d'aventure !

Thierry Fusalba

Ouvrages

Chroniques d'un poste avancé (Tome 1)
Les hommes du bord de terre

0-image-non-disponible

En 1994, le capitaine Fusalba est affecté pour un an au 5e Régiment étranger basé à Mururoa. Durant son séjour, il est envoyé sur l’atoll de Takume, au coeur des Tuamotu, pour y construire une piste d’aviation au profit des habitants. Loin de sa famille, de ses amis et de ses chefs, il va consigner chaque jour les événements sur un « Journal de marche et d’opérations », ajoutant des réflexions personnelles sur la vie, le commandement de ses légionnaires et la beauté fragile des lieux.

« Quand le corps est fatigué, l’esprit rechigne à gamberger ! Le commandement l’avait bien compris et les opportunités de pratiquer des activités sportives étaient nombreuses sur Mururoa. Il y avait d’abord la plongée, à laquelle je me suis mis dès le début malgré ma peur chronique de l’eau. Je n’ai pas regretté mes efforts car, n’en déplaise à certains, les fonds du lagon étaient d’une richesse exceptionnelle. Bien mieux préservés que ceux de Tahiti, ils ne recevaient aucun rejet industriel ou domestique et la pêche y était interdite, pour des raisons de sécurité sanitaire. C’est ainsi que des baleines venaient régulièrement se reposer avec leur baleineau dans les eaux tièdes du lagon, au milieu des raies manta et des requins qui pullulaient dans la passe vers l’océan. » page 14
« Mais les îles paradisiaques sont un leurre. (…)J’y ai vécu de grandes joies et des peines sans fond. J’y ai eu des moments d’émotion intense où chaque fibre de mon corps se sentait en osmose avec l’univers tout entier et des moments de désespérance où l’océan semblait moins profond que ma détresse. J’y ai côtoyé ces hommes du bord de terre qui semblent toujours en transit lorsqu’ils daignent enfin regagner leur nid. Leur valise est emplie d’aventures que seule la mort oblige à défaire. Mais peut-on reprocher à un homme de quitter ceux qu’il aime pour vivre sa vie, fût-ce au risque de perdre l’une et les autres ? » page 167

Publié en 2015, 170 pages, prix : 17 €
Editions L'Harmattan, ISBN :978-2-343-05997-6

Genre : Roman